Restaurer la continuité écologique

Les obstacles à l’écoulement comme, par exemple les barrages, les écluses, les seuils créent des points de blocage pour les organismes aquatiques et pour les sédiments. Certains de ces ouvrages doivent être effacés ou aménagés, selon le choix du propriétaire et dans le respect du code de l’environnement, afin de laisser libre cours à nos rivières. Ces travaux contribuent à la conservation des espèces de poissons migrateurs qui sont aujourd’hui gravement menacées. L'agence de l’eau Loire-Bretagne soutient la restauration de la continuité écologique. Exemples d'actions et aides financières à découvrir !

Restaurer la continuité écologique, c’est permettre :

  • la libre circulation des espèces aquatiques comme, par exemple, les poissons
  • le transport naturel des sédiments
  • le bon fonctionnement de l’écosystème

La restauration de la continuité écologique est un des enjeux prioritaires pour atteindre le bon état des eaux.

La suppression des seuils évite à l’eau de stagner, permet une meilleure qualité de la ressource, et la libre circulation des poissons et des sédiments. 

L’article 49 de la loi n° 2021-1104 du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets ne permet plus les suppressions de seuils dans certains cas.

L’article L214-17 du code de l'environnement, en vigueur depuis le 25 août (modifié par la loi n° 2021-1104 du 22 août 2021 - art. 49) est disponible en toute fin de page.

Redonnons libre-cours à nos rivières

Vidéo - Redonnons libre-cours à nos rivières

janvier 2016

© Onema - Agence de l'eau Rhône-Méditérranée Corse - Big bang communication

"Redonnons libre-cours à nos rivières"est le titre de cette vidéo qui montre des dessins animés sous fond musical.Les textes qui s'inscrivent au long de l'animation sont :

La continuité écologique c’est la libre circulation des poissons et des sédiments.

Au rythme des crues, les cailloux façonnent la rivière et transitent jusqu’à la mer. Ils protègent de l’érosion, le lit, les berges et le littoral. Ce sont aussi des habitats de qualité pour la vie aquatique.
Les poissons migrateurs remontent la rivière pour grandir ou se reproduire : Alose, Anguille, Saumon. L’anguille grandit dans nos rivières 15 ans. L’adulte repart pour les Antilles. Direction mer des Sargasses 6 000 km. Au-delà des grands migrateurs, tous les poissons se déplacent pour se nourrir, se reproduire et s’abriter dans la rivière, ses zones humides et ses bras morts

Une rivière ne naît pas en mauvais état, elle le devient.

90 000 seuils et barrages en France, c’est un obstacle tous les 2 km. Les sédiments s’accumulent. L’eau ralentit sa course, se réchauffe, s’évapore, s’asphyxie. Des problèmes de qualité apparaissent. Au fil des crues la rivière perd son stock de cailloux à l’aval de l’obstacle. Elle érode ses berges et creuse son lit. Les digues cèdent, les zones humides s’assèchent. La nappe s’enfonce. Les obstacles dégradent l’équilibre de la rivière et sa biodiversité. A partir de 20 cm de hauteur un obstacle est infranchissable par la plupart de ces espèces. Rejoindre les zones de frai est difficile, voire impossible. Les pontes échouent, les reproducteurs se raréfient et des espèces disparaissent.

Des remèdes existent.

Quels obstacles aménager ? Quel gain pour les poissons ? Quel gain pour les sédiments ? Quel entretien ? Quel coût ? Les passes à poissons sont utiles pour la circulation des poissons, mais sans effet pour le passage des cailloux. Les rivières de contournement sont efficaces pour l’ensemble des poissons, elles laissent transiter une partie des sédiments. L’effacement total est à privilégier, quand il est compatible avec les usages de la rivière. A chaque ouvrage sa solution : effacement, rivière de contournement, passe à poissons.

Osons la continuité.

L’agence de l’eau et l’Onema vous accompagnent.

 

L’agence de l’eau se mobilise

2019, les premiers résultats du 11e programme

  • 7 millions d’euros consacrés à la continuité écologique, en 2019, première année de démarrage du 11e programme de l'agence de l'eau.

2013- 2018, les résultats du 10e programme

  • 53 millions d’euros engagés pour la continuité écologique en Loire-Bretagne,
  • 1 263 ouvrages rendus franchissables dont 570 ouvrages sur cours d’eau classés en liste 2 au titre de l’article L241-17 du code de l’environnement,
  • 61 % des actions sont des effacements d’ouvrages ce qui répond favorablement aux préconisations et priorités du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) du bassin Loire-Bretagne.

Partager cette page sur :

Exemples d'actions

Éffacement du barrage du Gué Giraud pour restaurer la Glane à Saint-Junien
dans la Haute-Vienne - action lauréate des trophées de l'eau Loire-Bretagne 2019

Éffacement d’un barrage destiné à la production d’eau potable sur le ruisseau du Chat Cros
dans la Creuse - septembre 2019

Continuité écologique : une action vitrine à Saint-Georges-sur-Arnon
dans le Cher - action lauréate des Trophées de l'eau 2015

6 années de gestion des vannes de l'Aulne canalisée pour les saumons, les aloses et les lamproies
Vidéo Epaga Aulne, 27 janvier 2020 - 6'55 - Bilan d'une expérimentation : l'ouverture temporaire des pertuis pour faciliter la migration des poissons sans gêner les autres activités.

Les aides financières

Études de programmation sur la continuité écologique

Études et travaux d'effacement arasement d'ouvrages

Études et travaux d'aménagement d'ouvrages

Ressources

Ressources pédagogiques

Poissons migrateurs et continuité écologique
Décryptage "En immersion" - les agences de l'eau - juillet 2020

Les poissons grands migrateurs, sentinelles de la biodiversité
Vidéo - Association Bretagne Grands migrateurs - sept. 2019 - 2'30

Redonnons libre cours à nos rivières
Vidéo - 4'04 - janvier 2016

Plus d'infos

Cours d'eau et poissons migrateurs amphialins
Ministère de la transition écologique - mai 2019

La continuité écologique
sur le site eaufrance

Le classement des cours d'eau au titre de l’article L.214-17 dans le bassin Loire‑Bretagne

Code de l'environnement : article L214-17 en vigueur depuis le 25 août 2021