L'essentiel des aides

L’agence de l’eau Loire-Bretagne apporte des aides financières pour préserver l’eau et les milieux aquatiques. Ces aides sont financées par les redevances acquittées par les utilisateurs d’eau. Aides et redevances sont définies dans le cadre d’un programme pluriannuel d’intervention.

Comment sont financées les aides ?

Les aides proviennent exclusivement des redevances perçues par l'agence de l'eau. Cette contribution collective concerne tous ceux qui utilisent l’eau, en altèrent la qualité et la disponibilité. Ces redevances sont calculées en fonction des quantités d’eau prélevées et des pollutions rejetées.

A quoi servent les aides ?

Les aides financent des actions de lutte contre la pollution, de protection des ressources en eau et des milieux naturels aquatiques. L’agence de l’eau apporte, dans le cadre de son programme d’intervention, son concours financier aux personnes publiques ou privées. Elles doivent, pour cela, réaliser des actions ou projets d’intérêts communs au bassin pour une gestion équilibrée des ressources en eau.

 

2,70 milliards d'euros sont ainsi mobilisés par l'agence de l'eau de 2013 à 2018.

Interventions par aides : comment se répartissent les aides pour la protection des ressources en eau pour 100€ d’aides en 2016 ?
Schéma de répartition des aides accordées par l'agence de l'eau Loire-Bretagne pour un montant de 100 € en 2016. (valeurs résultant d’un pourcentage pour 100 €)
Agrandir l'image

mars 2017

© Agence de l'eau Loire-Bretagne

Au centre de l’image, un billet de 100 € sur lequel il est écrit : 100 € d’aides accordées par l’agence de l’eau en 2016. Tout autour de ce billet, un ensemble de pictogrammes.

  • Pictogramme d’une usine : 6,21 € aux acteurs économiques pour la dépollution industrielle et le traitement de certains déchets dangereux pour l’eau.
  • Pictogramme de plusieurs maisons : 48,13 € aux collectivités pour l’épuration des eaux usées urbaines et rurales, dont 16 € pour la solidarité envers les communes rurales
  • Pictogramme d’un tracteur : 12,31 € aux exploitants concernés pour des actions de dépollution dans l’agriculture et pour l’irrigation.
  • Pictogramme d’un robinet : 15,33 € aux collectivités rurales et urbaines pour la protection et la restauration de la ressource en eau potable, notamment vis-à-vis des pollutions diffuses et pour la protection des captages.
  • Pictogramme de deux mains ouvertes dans lesquelles tombe une goutte d’eau : 0,66 € pour la coopération internationale.
  • Pictogramme d’une feuille au-dessus d’un cours d’eau : 12,51 € principalement aux collectivités pour la restauration et la protection des milieux aquatiques, en particulier des cours d’eau – renaturation, continuité écologique et des zones humides.
  • Pictogramme d’un buste avec une loupe : 4,85 € pour l’animation des politiques de l’eau (gestion concertée, connaissance, réseaux de surveillance des eaux, information et sensibilisation)

Quelles priorités pour les aides ?

L’agence de l’eau Loire-Bretagne apporte son aide financière dans le cadre d’un programme pluriannuel. Le 10e programme est ainsi mis en œuvre pour 2013-2018. Il est construit autour de priorités nationales et de bassin. Il s’appuie sur une...

Décisions d'aides du 10e programme

L’agence de l’eau Loire-Bretagne publie la liste des bénéficiaires et les aides financières qu’elle attribue dans le cadre de son 10e programme (2013-2018).