Programme d’accès à l’eau potable pour 11 villages maliens

L’association Forages Mali a développé un programme d’accès à l’eau potable et d’amélioration de l’assainissement dans les zones rurales du Mali. Les conditions de vie des populations locales se sont améliorées ralentissant l’exode rural.

Au Mali, 50 % des populations rurales vivent sans eau potable et 76% sans installation sanitaire.

Initié début 2015 et clos en décembre 2016, ce programme d’accès à l’eau potable s’inscrit dans les objectifs d’interventions de l’association Forages Mali, en l’occurrence la réalisation de forages dans les zones rurales maliennes.

Défini en concertation avec les services nationaux et régionaux de l’hydraulique du Mali, ce programme intervient dans des villages des communes de Nyamina, Tougouni et également dans la commune de Sakoïba au travers d’un partenariat existant avec la ville sarthoise d’Arnage.

 

Un programme d’accès à l’eau potable pour 11 villages

Ces 11 villages sont situés dans les régions de Koulikoro et de Ségou (150 km au Nord Est de Bamako).

Deux grands types d’actions ont été menés :

  • la réalisation de dix forages équipés :
    • huit avec des pompes à motricité humaine,
    • deux avec « exhaures photovoltaïques » : des panneaux photovoltaïques captent l’énergie solaire pour produire de l’électricité alimentant une pompe qui assure la remontée de l’eau du fond du puits.
  • la mise en œuvre d’un volet hygiène et assainissement au travers de la construction de cinq blocs de latrines situés dans les espaces publics.

Pompe à motricité humaine pour l’alimentation en eau potable

Photo d'illustration
Agrandir l'image Pompe à motricité humaine pour l’alimentation en eau potable dans une nouvelle fenêtre

mars 2018

© Association Forages Mali

Pompe photovoltaïque pour l’alimentation en eau potable

Photo d'illustration
Agrandir l'image Pompe photovoltaïque pour l’alimentation en eau potable dans une nouvelle fenêtre

mars 2018

© Association Forages Mali

Les facteurs de réussite

Plusieurs facteurs ont permis la réussite de l’opération : les besoins des habitants étaient clairement identifiés, les maires et les chefs de village fortement impliqués dans la démarche et l’intervention des entreprises maliennes a été très professionnelle.

La démarche a été soutenue par de nombreux financeurs dont l’agence de l’eau Loire-Bretagne, les villes d’Alençon et d’Arnage, ou encore le conseil régional des Pays de la Loire.

7 000 habitants ont vu leurs conditions de vie s’améliorer

7 000 habitants ont bénéficié d’un accès à l’eau potable. Les conditions de vie pour la population se sont améliorées, notamment pour les femmes, qui ont désormais du temps disponible pour d’autres activités sociales et économiques.

La mise en place des comités de gestion au niveau de chaque point d’eau a permis le développement de la responsabilité collective, et constitue une garantie de la pérennité des aménagements.

Par ailleurs, l’équipement de forages par des exhaures photovoltaïques a été perçu par la population comme une marque de reconnaissance de la valeur de leur territoire.

Enfin, l’installation de latrines publiques s’est traduite par l’amélioration des conditions d’hygiène et de santé.

Autant de résultats qui contribuent à réduire l’exode rural et l’émigration des populations.

Latrines

Photo d'illustration
Agrandir l'image Latrines dans une nouvelle fenêtre

mars 2018

© Association Forages Mali

Dans la région de Ségou, Forage Mali poursuit son engagement

Fort de son expérience de plus de 30 ans, Forages Mali poursuit son engagement dans la région de Ségou avec trois axes d’intervention jugés prioritaires : la réhabilitation, le développement des exhaures photovoltaïques, et l’amélioration de la pérennité des équipements au travers de la collecte des données de fonctionnement et l’organisation d’un pôle de maintenance.

Partager cette page sur :

En savoir plus

Site de l’association Forages Mali

Vidéo de FORAGES MALI, Programme Ségou1, Reportage ORTM du 6 mars 2018
Somonotougouni est un des 12 villages équipés en accès à l'eau potable du programme 2017 Ségou1 de l'ONG Forages Mali.