Cistude, Pélobate, papillons et libellules

Zoom sur quatre projets retenus en 2020 pour conserver les habitats d'une tortue la Cistude d'Europe, d'un amphibien le Pélobate brun, de papillons comme le Cuivré de la Bistorte, le Damier de la Succise, le Cuivré des marais et de libellules comme la Cordulie artique.

Connaître et conserver la Cistude d’Europe - Indre

Cistude d'Europe

Photo d'une cistude d'Europe
Agrandir l'image Cistude d'Europe dans une nouvelle fenêtre

Emys orbicularis

© ONCFS - RNN de l'Estagnol - CC BY NC SA

Les populations d'une tortue, la Cistude d’Europe - Emys orbicularis - de la Petite Brenne (au sud de la rivière Creuse) sont très méconnues contrairement à celles de la Grande Brenne.

Afin de protéger au mieux cette espèce et de préserver les milieux, l’association naturaliste Epiméthée explore le site du Gué de Laveau situé sur la commune de Prissac dans l’Indre.

Pendant la phase d’études, l’occupation de l’espace va être matérialisée. Le potentiel reproductif sera évalué, les sites de pontes identifiés et cartographiés. Des mesures de gestion conservatoire des milieux seront proposées.

Les travaux consisteront à entretenir les mares existantes et à en créer de nouvelles si besoin. De meilleures connaissances sur ce site permettront un suivi plus fin et des actions mieux définies.

Le coût total des travaux s’élève à 9 002 euros. L’aide financière de l'agence de l'eau Loire-Bretagne s’élève à 4 501 euros.

Restaurer l’habitat aquatique du Pélobate brun - Loiret

Pelobate brun

Phto d'un Pelobate brun
Agrandir l'image Pelobate brun dans une nouvelle fenêtre

Pelobates fuscus

© E. SANSAULT - ANEPE Caudalis - CC BY NC SA

En 2019, Loiret Nature Environnement (LNE) confirme l’enjeu d’une bonne fonctionnalité écologique du site Natura 2000 « Nord-Ouest Sologne » pour le Pélobate brun.

En 2020, le conservatoire des espaces naturels Centre-Val de Loire (CEN CVL) entreprend des travaux pour restaurer l’habitat aquatique de cet amphibien sur la commune de Lailly-en-Val dans le Loiret. Le site des mares de Villenouan est un enjeu national pour cette espèce exigeante. 80 % des individus présents en région Centre-Val de Loire vivent sur ce site.

Pour sécuriser le cycle de vie complet de ce batracien, de nouvelles mares vont être créées et les mares existantes seront aménagées : curage du fond, talutage des berges et gestion de la végétation.

Au-delà de la  préservation d’une biodiversité remarquable quasi unique en France sur ce site, les travaux permettent de mettre en place une opération durable : l’installation d’un agriculteur bio sur le site avec des pratiques agricoles adaptées à la préservation des mares et du cycle de vie des amphibiens.

Les résultats attendus du partenariat entre LNE et le CEN CVL sont la reproduction d’une grande diversité d’amphibiens protégés. Le coût total des travaux s’élève à 67 380 euros pour un montant d’aide de l’agence de l'eau Loire-Bretagne de 33 690 euros.

Papillons de jour et odonates

Acquérir le bas-marais tourbeux des Allemagnes - Allier

Photo Cuivré de la Bistorte
Agrandir l'image dans une nouvelle fenêtre

Cuivré de la Bistorte - Lycahena Helle - femelle à gauche et mâle à droite

© Baillet Yann - Flavia APE

Le Cuivré de la Bistorte, présent en Montagne bourbonnaise, est un petit papillon très rare en danger critique d’extinction. Lorsque sa présence est repérée sur un site et qu’il y a une opportunité foncière, la mise en place d’actions de conservation s’impose.

Le bas-marais tourbeux des Allemagnes situé sur la commune de Saint-Nicolas-Les-Biefs dans l’Allier est un territoire d’études remarquable sur le plan des enjeux biodiversité. Ce site pourrait constituer un biotope-relais pour le Cuivré de la Bistorte. Le conservatoire des espaces naturels (CEN) Allier propose d’acquérir ce site ou à défaut de signer une convention de gestion afin d’assurer sa préservation à long terme.

Le bas-marais bénéficiera d’un diagnostic écologique basé sur cinq protocoles de la boîte à outils LigérO, étude : amphibiens - odonates - flore aquatique et hydrophile - nature pédologique des sols - fonctionnalité hydrologique de la zone humide.

Des travaux auront lieu pour boucher des drains et recréer des mares entourées de sphaignes où habite notamment la Cordulie arctique, une libellule typique des tourbières.

Le CEN Allier souhaite mettre en place un suivi post-travaux basé sur les mêmes protocoles LigérO. Ce suivi apportera des indications sur l’efficacité des mesures mises en œuvre et servira à orienter la future gestion pastorale. Ce suivi ainsi que la gestion pastorale ne bénéficieront pas des aides de l’agence de l’eau.

Le coût total des travaux s’élève à 24 311 euros. L’aide financière de l'agence de l'eau Loire-Bretagne s’élève à 12 155 euros.

LigérO est un dispositif d’observation sur le bassin de la Loire. Il met à disposition des acteurs et gestionnaires des zones humides, une boîte à outil contenant un panel réduit mais éprouvé d’indicateurs avec pour objectif :

  • d'évaluer l’état de conservation et les fonctionnalités des zones humides ;
  • de suivre et d'évaluer l’efficacité des travaux de gestion et de restauration des zones humides.

Il est piloté par le conservatoire des espaces naturels Centre-Val de Loire et le forum des marais atlantiques.

Restaurer les habitats du Cuivré des marais et du Damier de la Succise - Vienne

Photo d'illustration
Agrandir l'image dans une nouvelle fenêtre

De gauche à droite : Cuivré des marais (Lycaena dispar) - Damier de la Succise (Euphydryas aurinia)

© De gauche à droite : C. Thierry - J. ICHTER

Un projet de réserve naturelle régionale dans la moyenne vallée de la Vienne (87) est porté par le syndicat d’aménagement du bassin de la Vienne. Un partenariat a été établi avec le conservatoire d’espace naturel (CEN) de Nouvelle-Aquitaine pour mettre en place des actions pour gérer les espaces naturels.

Dans ce cadre, le conservatoire des espaces naturels propose des travaux pour restaurer et  préserver les zones humides accueillant des papillons de jour, le Damier de la Succise et le Cuivré des Marais en 2020. Des travaux d'importance car le Cuivré des marais est une espèce quasi menacée en Nouvelle Aquitaine. Les zones humides où il habite se situent autour de la rivière Vienne dans sa partie « La Vienne du Palais-sur-Vienne à Saint-Junien ».

Les travaux consisteront, pour maintenir ces milieux ouverts, à broyer du roncier en grande majorité. Ils permettront de maintenir des populations fonctionnelles sur la Vienne. Elles pourront servir de bases de dispersion pour une recolonisation vers la Charente par exemple.

La réflexion sur la gestion à long terme de ces zones humides est en cours.

Le coût total des travaux s’élève à 14 038 euros. L’aide financière de l'agence de l'eau Loire-Bretagne s’élève à 7 019 euros.

Partager cette page sur :

En savoir plus

Cuivré des marais

Cuivré des marais
Description, exigences écologiques, menaces

Damier de la Succise

Damier de la Succise
Description, exigences écologiques, menaces

Pélobate Brun

Pélobate brun
Carte d'identité, habitats et reproduction, menaces et mesures de protection, actions de Loiret Nature environnement

Le Pélobate brun en Centre - Val de Loire
Écologie et comportement - comment le reconnaître ? Situation en région Centre - Val de Loire

Cuivré de la Bistorte

Cuivré de la Bistorte
Population, habitats, déplacements