Gérer les effluents d'élevage

L'agence de l'eau Loire-Bretagne aide les exploitations agricoles à réaliser des travaux pour résorber les excédents de phosphore issus des élevages. Elle intervient, en particulier, dans les bassins versants prioritaires du fait des proliférations d’algues vertes ou de l’eutrophisation de plans d’eau utilisés pour l’eau potable.

Photos d'illustration

© Jean-Louis Aubert

Résorber les excédents de phosphore

L’objectif est de concentrer le phosphore d’effluents d’élevage ou du digestat issu de leur méthanisation, pour rendre possible son transfert hors de la zone de production et son épandage dans le respect de l'équilibre de fertilisation.

Les équipements pour résorber le phosphore dans les effluents d’élevage concernent :

  • le compostage ou séchage de fumiers et fientes de volailles,
  • la séparation de phase par centrifugation puis compostage du lisier de porc,
  • la séparation de phase par « raclage en V » sous caillebotis dans les élevages porcins.

Repères 10e programme

Au 10e programme, pour gérer les effluents d'élevage

  • 250 élevages équipés pour l’extraction du phosphore, essentiellement sur les régions Bretagne (77% des projets) et Pays de la Loire (20%).
  • Depuis 2010, 6 000 tonnes de phosphore contenus dans les effluents de plus de 350 élevages sont valorisées chaque année comme amendement organique en dehors des zones d’élevage et des bassins sensibles à l’eutrophisation. Elles permettent d’amender annuellement environ 70 000 ha de grandes cultures.
  • Près de 21 millions d’euros d'aides pour la résorption des excédents de phosphore et la mise aux normes des capacités de stockage des effluents d’élevage dans les zones vulnérables aux nitrates.

Partager cette page sur :