Valoriser l'eau de pluie dans une cour d'école

La ville de Dompierre-sur-Mer en Charente-Maritime inaugure, le 18 octobre 2021, des travaux engagés dans une école pour une gestion plus naturelle des eaux de pluie. L'eau de pluie n'est plus considérée comme un rebut à évacuer au plus vite mais valorisée pour végétaliser la cour de l'école François Villon et la toiture de son réfectoire. Cette école de demain a été imaginée par les élèves et l'équipe pédagogique dans le cadre d'un chantier participatif animé par l'association Bleu versant. Une opération aidée financièrement par l'agence de l'eau Loire-Bretagne car elle contribue à l'amélioration de la qualité de l'eau, à l'adaptation au changement climatique et au développement de la biodiversité en ville.

Une école à la pointe du changement

Photo de la cour de l'école François Villon avant les travaux
Agrandir l'image dans une nouvelle fenêtre

La cour de l'école F. Villon avant travaux

© Samuel Garnier - Agence de l'eau Loire-Bretagne

L'école François Villon à Chagnolet dans la commune de Dompierre-sur-Mer (17) dispose d'une cour de 2 900 m2 dont environ 80 % était bétonnée.

Bosquet, mare, chemin d'eau, jardin de pluie vont remplacer le bitume et les tuyaux qui acheminaient l'eau au réseau d'eaux pluviales. Une toiture végétalisée, d'une superficie de 150 m2, couvre déjà le nouveau réfectoire et le parvis de l'école disposera de places de parking engazonnées.

L'eau de pluie n'est plus évacuée au plus vite par des tuyaux mais utilisée pour végétaliser et rafraîchir la cour de l'école, pour le plus grand bien-être des écoliers. De surcroît la cour peut être utilisée comme espace pédagogique.

Tout un projet qui a vu le jour grâce à l'impulsion de la commune de Dompierre-sur-Mer et l'aide de l'association Bleu Versant.

Un projet coconstruit avec les élèves, enseignants...

Pour imaginer l’avenir de la cour de l’école, tous les acteurs sont mis à contribution : les élèves de la maternelle au CM2 en premier lieu, mais aussi les enseignants, les parents d’élèves, les services techniques et les élus. C'est l'association Bleu versant qui mène le chantier participatif.

Sous le bitume l'Océan

« Sous le bitume, l'océan », c'est le slogan utilisée par l'association Bleu versant pour des projets participatifs visant à désimperméabiliser et à renaturer les sols recouverts de bitume.

Photo du petit géant bleu
Agrandir l'image dans une nouvelle fenêtre

Le jardin de pluie avec le petit géant bleu

avril 2021

© Samuel Garnier - Agence de l'eau Loire-Bretagne

Son petit géant bleu incarne et permet de sensibiliser de façon ludique à la problématique de l'eau et des bassins versants.

Du 26 au 30 avril 2021, l'école François Villon a accueilli l'association pour vivre une expérience insolite et participative. Petits et grands ont découvert les enjeux de l'eau avec l'aide du petit géant bleu, construit un jardin de pluie de 30 m2 à la place du bitume et imaginé leur école de demain.

Les maquettes réalisées avec les élèves et l'équipe pédagogique ont permis à l'association de présenter un avant-projet d'aménagement à la municipalité.

Des travaux au bénéfice de tous

Photo partielle d'une maquette réalisée avec les élèves de petite et moyenne section de l'école F.Villon
Agrandir l'image dans une nouvelle fenêtre

Partie de la maquette réalisée avec les élèves de petite et moyenne section de l'école François Villon

avril 2021

© Samuel Garnier - Agence de l'eau Loire-Bretagne

A la suite de l'avant-projet coconstruit avec l'école, la municipalité décide d'engager et de conduire les travaux.

Au final, l'eau de 843 m2 de toitures ne part plus dans les réseaux d'eau mais va s'infiltrer dans des noues végétalisées. 1 672 m2 de la cour de l'école sont désimperméabilisés et une toiture végétale de 150 m2 créée.

L'eau peut à nouveau s'infiltrer dans le sol et parcourir son chemin naturel jusqu'à l'océan. Élèves et enseignants bénéficieront d'espace procurant de la fraicheur, à la place du bitume et des tuyaux, grâce à aux solutions fondées sur la nature indispensables pour s'adapter au changement climatique.

Le coût total des travaux est d'environ 167 000 euros. L'aide financière de  l'agence de l'eau Loire-Bretagne est de 45 325 euros pour les travaux, et de plus de 9 700 euros pour le chantier participatif soit 50 % de son coût.

Une démarche environnementale qui fait des petits

L'association Bleu Versant travaille avec plusieurs communes pour désimperméabliser les cours d'écoles. Vérines, Rivedoux-Plage, Périgny sont aussi engagées dans cette démarche.

Partager cette page sur :

En savoir plus

Sous le bitume, l'océan - Ecole François Villon - Chagnolet-Dompierre-sur Mer du 26 au 30 avril 2021
Compte rendu et images du chantier participatif