Aides d'urgence pour gérer les boues de stations d'épuration

Le conseil d’administration de l’agence de l’eau Loire-Bretagne adopte, le 2 juillet, un dispositif d’aides d'urgence pour gérer les boues des stations d’épuration. Objectif : accompagner les collectivités et les industriels qui doivent engager des frais supplémentaires pour gérer les boues de stations de traitement des eaux usées suite à l'épidémie de Covid 19. Les demandes d’aides peuvent être déposées par voie dématérialisée.

Des aides à l’investissement et au fonctionnement

A la suite de l’interdiction d’épandage des boues de stations d’épuration qui n'ont pas subi de traitement préalable permettant de les hygiéniser, les aides de l’agence de l’eau Loire-Bretagne permettent :

  • le financement, sur la base de la production d’une facture jusqu'au 31 décembre 2020 et à un taux de 30% porté à 40% en zone de revitalisation rurale, des prestations rendues nécessaires par les interdictions - frais exceptionnels de traitement des boues, frais de transport vers un site de traitement ;
  • une aide, en 2020 et 2021 et à un taux maximal de 50 % porté à 60% dans les zones de revitalisation rurale, à des solutions de stockage supplémentaires, à des équipements de déshydratation, de chaulage ainsi qu'à des aménagements des stations d’épuration.

Valorisation des boues des stations de traitement d'eaux usées sur le bassin Loire-Bretagne

  • 59 % retournent au sol par épandage direct - 100 000 tonnes par an,
  • 33 % sont valorisées par compostage,
  • 5 % sont incinérées,
  • 3 % vont en décharge.

10 à 15 % des boues pourraient être concernées par les interdictions à la suite de l'épidémie de Covid-19.

Partager cette page sur :

Connaître les aides et faire sa demande en ligne

Dépenses liées à l'épandage

Collectivités - Dépenses liées aux interdictions d'épandage des boues

Entreprises - Dépenses exceptionnelles liées aux interdictions d'épandage

Investissements filière boues

Collectivités - Investissements filière boues

Entreprises - Investissements filière boues